Paris en 1300

   

Présentation

  - Paris de Philippe IV-le-Bel (1285 † 1314), environ 300 hectares ; 200 000 habitants

  • 1183 Début du pavage des rues
  • 1190 Début de la construction du rempart rive droite
  • 1198 Fondation de l’abbaye féminine de Saint Antoine des Champs
  • 1200 Construction de la forteresse du Louvre
  • 1210 Construction du rempart rive gauche
  • 1218 Fondation du couvent des Jacobins (Dominicains) rue Saint-Jacques
  • 1220 Achèvement de la façade de Notre-Dame (sauf les tours)
  • 1230 Fondation du couvent des Cordeliers (Franciscains) rue de l’Ecole de Médecine
  • 1240- 1340 Fondation d’hôpitaux et de nombreux collèges au quartier latin 
  • 1241-1248 Construction de la Sainte-Chapelle
  • 1254 Fondation de l’hôpital des Quinze-Vingts
  • 1257 Installation des Chartreux à Vauvert
  • 1297-1308  Philippe le Bel agrandit le Palais (Palais de Justice)

Carte détaillée
Paris en 1300
<  cliquez sur l'image


Evolution 1150 - 1300

cliquez  sur l'image >

    


Carte Paris en 1300 sur fond de voirie actuelle    cliquez  ici

Dans la seconde partie du XIIe s. et durant tout le XIIIe s., sous les règnes de Philippe-Auguste (1180-1223), Saint-Louis (1226-1270), Philippe-III (1270-1285) et Philippe-IV-le-Bel (1285-1314), tout au long du « Beau Moyen Age », Paris connait un développement très important. Sa population quadruple.

Une enceinte est construite par Philippe-Auguste pour protéger une ville en pleine expansion, en particulier sur la rive droite, autour des Halles que le roi réorganise. Tout au long du XIIIe s. celles-ci voient se construire de nouveaux bâtiments spécialisés par type de marchandises et prennent l’emprise et l’aspect qu’elles conserveront jusqu’au XIXe s. Cf.  Les Halles, Les enceintes de Paris.

L’université se développe sur la rive gauche, ses collèges accueillent des étudiants venus de toute l’Europe et font de Paris le grand centre intellectuel de l’occident médiéval Cf. L'Université.  Les ordres mendiants, dominicains et franciscains, s'installent sur la rive gauche et proposent de nouveaux modèles de prédication, de savoir et de pauvreté.

De grands monastères sont créés en périphérie de la ville : Chartreux, Carmes, abbaye de Saint-Antoine des Champs, Grands Augustins ; Le Temple se développe sur une vaste emprise au nord de Paris. Saint Louis crée l'hôpital des Quinze-Vingts. Les hôtels de la noblesse, des évêques et des grandes abbayes provinciales se situent, sur les deux rives, à proximité du Louvre et de l’abbaye de Saint Germain des Près (Cf. les hôtels au moyen âge). 

A la fin du XIIIe s., la culture française se diffuse à partir de Paris dans toute l'Europe, la lingua franca est parlée par les élites de l'Ecosse à la Sicile, l'architecture gothique, la "manière française" (opus francigenum), devient le modèle pour la construction de même que Saint-Louis devient l'archétype du roi chrétien.

Sous Philippe-le-Bel la ville déborde largement de l’enceinte de Philippe-Auguste ; des lotissements se créent sur les terres des Templiers (autour de la rue Vieille-du-Temple) et de Saint-Martin-des Champs (entre la rue Saint-Martin et la rue Beaubourg) ou, sur la rive gauche, vers Saint-Victor. Vers 1330, la ville atteint, semble-t-il, un maximum de population (230 000-240 000 habitants?), peu avant le début de la guerre de Cent Ans (1337) et l'épidémie de Peste Noire (1348-1350).


Voir aussi


Liens externes

Paris à l'époque de Philippe-Auguste

Densité de population en 1300  Alpage  

Contributions fiscales en 1300  Alpage   


Sources

Gagneux (Renaud) et Prouvost (Denis), Sur les traces des enceintes de Paris, Parigramme 2004

Dany Sandron, Philippe Lorentz et Jacques Lebar photographe, Atlas de Paris au Moyen Âge. Parigramme, 2006.

John W.Baldwin, Paris, 1200. Aubier, collection historique, 2006.

La demeure médiévale à Paris, Somogy, Archives Nationales, 2012.

Bove (Boris) et Gauvard (Claude), dir. Le Paris du Moyen Age, Belin, 2014.


Illustration du bandeau :  sceau de Philippe-le-Bel